A propos de l'Apnée

Source: www.cmas.org

Le terme « Apnée » désigne une activité sportive où l'athlète retient sa respiration en maintenant ses voies respiratoires immergées sous la surface de l'eau. L'apnée, dite aussi plongée libre, est une technique utilisée dans diverses activités aquatiques. Tandis qu'en générale toutes activités aquatiques où on retient sa respiration au cours de la plongée peuvent être classées comme apnée, certains sports sont mieux établis que d'autres. Des exemples d'activité de plongée libre reconnus sont l'apnée compétitive (ou pas), la pêche sous-marine compétitive (ou pas) ou la photographie subaquatique en plongée libre. Des exemples, moins reconnus en tant que plongée libre, comprennent, entre autres, la natation synchronisée, le rugby subaquatique, le hockey subaquatique, le tir sur cible subaquatique, la chasse sous-marine autre que la pêche sous-marine, ou la nage en PMT (palmes-masque-tuba). Le débat est ouvert sur la question si l'apnée est seulement un synonyme de la plongée où on retient sa respiration, ou bien si elle décrit un groupe spécifique d'activités subaquatiques. La plongée libre est souvent associée à la plongée en apnée compétitive.

     

Histoire

Les archéologues affirment que les gens auraient gagné leurs subsistance par la plongée libre il y a des milliers d'années. Le premier peuple devenu célèbre pour la plongée libre étaient les Haenyeo en Corée. Ils ramassaient des coquillages et des éponges pour les vendre à d'autres. Les plongeuses Ama du Japon ont commencé de pêcher des perles il y a 2000 ans. Les pêcheurs sous-marins ont aussi joué un rôle historiquement important dans le mouvement du sport de l'apnée. 

Championnats CMAS

Les disciplines officielles citées plus bas sont reconnues par la CMAS. Les pays organisateurs de championnats doivent choisir parmi celles-ci. Cela permet aux pays sans eaux libres d'organiser des championnats seulement en piscine.

D'autre part, des compétitions nationales peuvent être ouvertes à des participants internationaux. Dans ce cas, la fédération nationale doit en informer la CMAS deux mois avant la date de la compétition. La CMAS, ainsi que la fédération nationale, annonceront l'événement sur leurs sites web. Il est fortement recommandé, que le Juge Arbitre d'une telle compétition soit un Juge International CMAS.
Le nombre maximal d'athlètes par pays et par sexe est de six pour chaque discipline.
Le classement des équipes nationales doit être basé sur le nombre total des médailles, en accord avec les normes Olympiques. 

Plongée libre compétitive

La plongée libre compétitive est actuellement gérée par des diverses associations, l'une d'entre elles étant la CMAS. La plupart des disciplines d'apnée sont des sports individuels, basés sur la meilleure performance individuelle. Il y a actuellement onze disciplines à la CMAS. Toutes les disciplines peuvent être pratiquées aussi bien par des hommes que par des femmes. Les disciplines peuvent être pratiquées en compétition ou en tentative de record.

Actuellement seulement l'Apnée Dynamique avec Palmes et le Jump Blue ont des règlements approuvés pour des championnats, et l'Apnée en Poids Constant pour des tentatives de records. La commission a élaboré la proposition des règlements pour d'autres disciplines et ils seront achevés aux prochains réunions de commission. 

A. Disciplines de piscine

  • Apnée Statique : L'Apnée statique est une activité où le but de l'athlète est de réaliser une apnée d'une durée la plus longue possible, au moins égalant ou si possible dépassant un temps préalablement déclaré. L'épreuve se déroule en piscine ou en eau libre.
  • Apnée Dynamique avec ou sans Palmes : L'Apnée dynamique est une activité où le but de l'athlète est de parcourir une distance horizontale maximale en maintenant son corps sous la surface de l'eau en apnée, avec ou sans palmes.
    Cette activité peut être pratiquée en piscine ou en milieu naturel, avec ou sans l'utilisation des palmes (bi-palmes ou monopalme). Quand elles sont utilisées, les palmes doivent être mises en action par la seule puissance musculaire directe de l'athlète et sans l'utilisation d'un quelconque mécanisme même si celui-ci est activé par les muscles.
  • Apnée Vitesse-Endurance : L'Apnée Vitesse-Endurance est un événement où le but de l'athlète est de parcourir en apnée une distance fixe dans un temps le plus court possible. L'événement est réalisé en piscine et la distance est parcourue par nombre entier de longueurs de piscine, en alternant natation en apnée et récupération aux extrémités de la piscine.
    Cette activité peut être pratiquée avec ou sans l'utilisation des palmes (bi-palmes ou monopalme). Quand elles sont utilisées, les palmes doivent être mises en action par la seule puissance musculaire directe de l'athlète et sans l'utilisation d'un quelconque mécanisme même si celui-ci est activé par les muscles.
    Les « distances-type » de l'apnée Vitesse-Endurance sont 100 m (pour la vitesse) et 400 m (pour l'endurance) mais des compétitions sur d'autres distances peuvent être organisées, y compris des courses de relais.

B. Disciplines de profondeur

  • Le Jump Blue: Le Jump Blue est une activité, où l'athlète doit parcourir une distance maximale en apnée autour d'un carré de 15 (quinze) mètres de diamètre situé à une profondeur de 10 (dix) mètres. L'événement se déroule en eau libre (mer ou lac), avec ou sans l'utilisation des palmes (bi-palmes ou monopalmes).
  • Apnée en Poids Constant : C'est un événement, où l'athlète doit descendre en apnée à la verticale à une profondeur définie, sans changement de poids lors de toute la tentative, réalisée avec ou sans palmes, à la seule force des muscles des jambes et des bras. L'épreuve a lieu en milieu naturel (mer ou lac) et avec l'utilisation ou pas de palmes (bi-palmes ou monopalme, dépendant du type d'épreuve.). Quand elles sont utilisées, les palmes doivent être mises en action par la seule puissance musculaire directe de l'athlète et sans l'utilisation d'un quelconque mécanisme même si celui-ci est activé par les muscles.
  • Immersion Libre en Apnée : L'Immersion Libre en Apnée est une activité, où l'athlète doit descendre en apnée à la verticale à une profondeur définie, sans utiliser un lest ou des palmes, à la seule force des bras, aussi bien à la descente comme à la remontée.
    L'épreuve a lieu en milieu naturel (mer ou lac) et l'athlète est autorisé de tirer sur le câble vertical servant de guide pour la descente et la remontée. L'utilisation d'un mécanisme quelconque est interdite, même si ce dernier est activé par les muscles de l'athlète.
  • Apnée en Poids Variable : C'est une épreuve, où l'athlète doit descendre en apnée à la verticale à une profondeur définie à l'aide d'une gueuse (appareil de lest guidé), et remonter par sa propre force. L'épreuve a lieu en milieu naturel (mer ou lac) et l'utilisation de palmes (bi-palmes ou monopalme) est optionnelle.
  • Skandalopetra : Skandalopetra est une discipline d'apnée avec des origines historiques. Son nom vient du grec et composé des mots « scandali » (« détente » ou, selon d'autres, « sonde ») et « petra » (pierre).
    C'est exactement cette pierre qui forme la base de la discipline. L'athlète plonge à l'aide d'une pierre (en marbre en général) attachée à une corde. La Skandalopetra est une discipline d'équipe : un athlète plonge et l'autre attend à la surface. Quand le premier athlète atteint la profondeur souhaitée, il est tracté par son coéquipier à la surface.

Plongée libre de loisir

La plongée libre est aussi un sport de loisir, reconnu comme une expérience unique relaxante, débloquante et libératrice. Beaucoup de plongeurs en PMT font techniquement de la plongée libre quand ils retiennent la respiration et effectuent un type d'apnée quelconque. Il est important de souligner l'importance de l'entraînement et de la surveillance au cours d'une pareille activité.

Comme d'autres sports nautiques, l'apnée possède des propriétés thérapeutiques. L'expérience de liberté en plongée libre dans un milieu subaquatique représente pour plusieurs un voyage personnel et spirituel. Le yoga est utilisé par de nombreuses personnes, pratiquant l'apnée, pour renforcer la concentration, la respiration et la performance globale.

Physiologie de l'Apnée

Le corps humain dispose de plusieurs automatismes d'adaptation dans des conditions de plongée, provenant des réflexes de plongée des mammifères. Ces automatismes adaptatifs permettent au corps humain de supporter la profondeur et le manque d'oxygène dépassant largement ce qui aurait été possible sans ce réflexe.

L'adaptation du corps humain sous l'eau et sous une pression élevée inclut:

  • Bradycardie : Il s'agit d'un ralentissement cardiaque.
  • Vasoconstriction (Constriction vasculaire périphérique) : Les vaisseaux sanguins rétrécissent. L'afflux sanguin est dirigé des membres vers des organes vitaux, tels que le c%u0153ur, les poumons et le cerveau, pour les alimenter.
  • Contraction de la rate : Il s'agit de la libération des globules rouges transportant l'oxygène.
  • Bloodshift (Erection pulmonaire) : Le plasma sanguin remplit les vaisseaux sanguins des poumons et réduit le volume résiduel. Sans cet automatisme adaptatif, à une profondeur supérieure à 30 mètres, le poumon humain se rétrécirait en mettant ses propre parois au contact, provoquant de lésions irréversibles.

Entraînement

Les entraînements de l'apnée peuvent prendre des formes différentes et avoir lieu hors de l'eau.

Un exemple de l'entraînement est la marche en apnée. Il s'agit d'une respiration préparatoire, suivie d'une apnée de courte durée (généralement d'une minute) au repos. Sans interrompre l'apnée, les participants commencent à marcher et continuent jusqu'à ce qu'ils soient obligés de respirer à nouveau. Les athlètes peuvent atteindre presque 400 mètres par cette méthode d'entraînement.

Ce forme d'exercice aide les muscles à s'habituer à travailler dans des conditions anaérobies, et de tolérer l'accumulation de CO2 dans la circulation vasculaire. Il est également facile d'évaluer le progrès par l'allongement de la distance parcourue.

Avant de plonger, les apnéistes axés sur la performance hyperventilent pendant un certain temps, entraînant un niveau de CO2 plus faible dans leurs poumons et dans leur circulation sanguine. Cela reporte le début de la stimulation du centre respiratoire du cerveau, et retarde ainsi les signaux d'avertissement de manque d'air.

Comme le niveau d'oxygène du sang n'est pas augmenté par l'hyperventilation, cette pratique est très dangereuse et peut contribuer à la syncope (à faible ou grande profondeur). Les apnéistes formés et entraînés sont bien conscients de ces dangers et vont plonger seulement sous une surveillance stricte et compétente en premier secours. Cependant, cela ne suffit pas en soi pour éliminer toutes risques de syncope. Tout apnéiste plongeant en sécurité s'immerge avec un « coéquipier » qui l'accompagne en observant le plongeur depuis la surface de l'eau. Compte tenu de la nature du sport, la sécurité constitue une partie intégrante de la plongée libre, exigeant de la part des participants d'être experts en matière de sauvetage et de réanimation. Sans une formation adéquate et de la surveillance, l'apnée est extrêmement dangereuse.

 
 
 
 
 




Moniteurs d'apnée CMAS Québec

 
 Région: Montréal
MONITEUR VILLE COURRIEL PAGE WEB
Matthieu Guihard
Montréal
 
Yves Charland     
Montréal yvescharland@hotmail.com http://www.apneeaventure.com

info@apneeaventure.com
Johan Valentin Montréal valentinjohan@hotmail.com
http://www.apneeaventure.com

info@apneeaventure.com
Ian Block

Montréal
 
info@apneeaventure.com
Ralph Maurin

Montréal
Alexandre Chapdelaine

 
Marc-André Piché

Montréal
Guillaume Latzko-Toth

 


STANDARD CMASQ  APNÉE








 
 CMAS QUÉBEC Tous droits réservé AMCQ (c) CMAS QUÉBEC  CMAS QUÉBEC